Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[NC-16] A need to drink [ft. Akiro Takahashi]

 :: Le Centre-Ville :: Les ruelles :: Le bar
Mar 8 Jan - 23:48
A need to drinkAlice x AkiroRosecreek. Une ville pas comme les autres et pourtant ton instinct t'a guidée jusqu'ici.En peu de temps, tu as trouvée un endroit où dormir ainsi qu'un endroit abandonnée là où que tu pourras exercer ta vocation : la chasse de sirène. Tu as besoin de te poser un instant. Prendre le temps pour toi, car tu es tout le temps agitée même que tu es tendue parfois. Inspire et expire, relaxe. Tu le mérites, n'est-ce pas ? Peut-être que ce soir tu trouveras un peu de compagnie ? Oui, tu n'es pas prête à t'engager dans une relation alors l'histoire d'une nuit te comblera davantage qu'une histoire d'amour à l'eau de rose. Oh Alice, que tu es vilaine ! D'un autre côté, ça te permet d'observer les gens et de déterminer s'il n'aurait pas une sirène dans les environs, mais quoi de mieux de savourer un bon verre d'alcool, n'est-ce pas ?

Tu prenais place sur un tabouret au bar sortant ta pièce d'identité. L'âge légale de boire était dix-huit ans, tu étais correcte puisque tu as vingt-et-un ans et ce pour toujours. Cet accident stupide et pourtant tu as obtenue ce que tu voulais au final. Le diapason. Un dispositif qui sert à neutraliser les sirènes. Il en existe deux dans le monde et tu en possèdes un. L'autre était à l'autre bout du monde. Sortant de tes pensées, le barman arrivait à ton niveau tu lui montre ta pièce d'identité avant de commander un verre.

"Un Piña colada, s'il vous plaît."

Un peu de politesse ne tuera personne, pas vrai Alice ? Le barman s’exécutait pour y faire ta boisson. Il n'y avait pas grand monde ce soir et pourtant il se faisait tard. Tu étais quelque peu déçue, mais au moins tu en profites pour t'assouvir à quelque chose. En moins de deux, ta boisson fût servit et tu payais immédiatement laissant un pourboire au passage. Tu observes le verre et tu trempes tes lèvres dans ce liquide couleur ananas. L'odeur était agréable. Le goût était parfait pour tes papilles gustatives. Tu prenais ton temps à boire ton cocktail, car rien ne pressait.  

Tu fermais les yeux inspirant doucement avant de jeter un coup d'oeil aux alentours. Un couple par-ci, un homme par-là et toi au bar. Tu glissais tes mains au niveau de ta nuque avant de refaire ta fameuse queue de cheval. Tu portes à nouveau attention à ta boisson avant de la terminer d'une traite. Tu voulais quelque chose de fort pour te secouer un peu. Tu en avais de besoin, ce soir c'était une exception. Tu allais le regretter, mais pourquoi pas...

"Barman, je voudrais un Old Fashioned, s'il vous plaît."

Encore une fois il s’exécutait et il suivait la recette à la lettre. Une fois servie, tu le payais en lui offrant un surplus. Tu esquisses un léger sourire voyant au coin de l'oeil un bol de peanuts. Tu pigeais dedans tout en t'abreuvant doucement de ton verre. Il était beaucoup plus fort. Il était parfait ! Une soirée bien relaxe, qu'est-ce que tu pouvais rêver de mieux ?  
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Alice Rosell
ϟ Chasseuse de Sirènes ϟ
Alice Rosell
Messages : 14
Date d'inscription : 08/01/2019
Age : 22
Mer 9 Jan - 11:09
A need to drinkAlice Rosell & Akirō TakahashiDes voix. Toujours les mêmes qui raisonnent dans ta tête. Ces voix qui te hurlent des ordres à longueur de journée. Ces voix qui refusent de te voir prendre du bon temps, et qui s'imaginent pouvoir te contrôler.

Akirō Takahashi ! Sale gamin désobéissant ! Nous ne supportons plus tes sorties nocturnes ! Retourne à ton manoir et exécute tes commandements !

Tu en as assez de les écouter. Tu en as suffisamment fait pour elles. Tu as quitté ton clan pour vivre ici, à Rosecreek. Tu n'es plus tenu de suivre tes préceptes. Alors pour oublier, tu bois. Assis seul à une table du bar du coin, tu en es à ta cinquième vodka. Et tu es à sec. Tu aimes côtoyer ces quatre murs avoue-le ! Un des rares endroits où la gente féminine est plutôt bonne à regarder. Un soupir s'échappe de tes lèvres pincées. Tu n'as plus revu Sheila, et tu as un mauvais pressentiment la concernant.

À défaut de la ravoir entre tes jambes, tu dois bien combler le manque par autre chose. Les humaines sont assez banales ici, tu en as vite fait le tour. Elles sont bien trop prudes, tu n'es pas libre de t'exprimer. Que ne donnerais-tu pas pour une chaudasse tient ! Le genre de nana qui te saute à la gorge et qui te supplie de lui faire mal pour plus de plaisir. Celles-là, tu peux les compter sur les doigts de la main. Mais tu arrives à les sentir, comme toutes les autres évidemment.

Tu hausses les épaules et retournes au comptoir pour une autre tournée de vodka. Tu le sens, ce regard accusateur venant de cet homme juste là, assis avec sa troupe et assoiffé au point de vouloir provoquer une bagarre avec toi. Pour quel motif ? Tu n'en sais rien. Il n'y a pas de femmes avec eux, alors il ne peut pas te reprocher sa jalousie. Ta propre prestance peut-être ? Ouais, ça aurait de la gueule. Mais tu n'as pas envie d'aller jouer. Car en cet instant, une créature de rêve a fait son apparition.

Tu te colles sur un tabouret et observes la scène avec attention. Une superbe brune plutôt élancée malgré sa taille basique. Une forte poitrine, de jolies courbes gainées. Ce regard glacial te donne la chair de poule. Celle-là tu vois, elle a du chien. Un caractère bien trempé. Et elle n'est pas humaine ! Pas maudite non plus, mais tu sens que son aura est quelque peu brouillée par des idées noires. Ton ambre la reluque de toute part. Si elle avait la possibilité de la mettre nue, elle le serait déjà.

La brune se pose à son tour au comptoir. Elle ne t'a pas calculé. Le serveur se pointe, elle passe commande. Une piña colada seulement ? Pas de quoi se mettre la tête à l'envers hein. L'employé obtempère. Elle est servie. Elle ne mettra pas longtemps à vider son verre. Trop peu d'alcool pour toi ! Son regard balaye l'assemblée. Elle ne t'a pas vu ! Tu es transparent à ce point ? Elle ne s'est même pas attardée sur le groupe qui... n'est plus là. Ils sont passés par où ces cons-là ?

Tu reviens sur la demoiselle. Son verre a été vidé. Elle demande autre chose. Ce nom... Old Fashioned ? Ça ne te dit rien. Mais tu vas essayer, juste par principe. Mais pas ici. Rapproche-toi et agis à ta manière.

• Serveur ? La même chose que la dame.

Tu sors un billet et le claques sur le comptoir. Tu as parlé assez fort pour qu'elle daigne enfin tourner la tête vers toi. Il serait temps. Tu l'as dérangé, ça se lit aisément dans ses yeux qu'elle pourrait te le faire payer à tout instant. Ton ambre se délecte de sa colère. En souverain, tu t'avances d'un pas soutenu vers elle et poses ton fessier sur le tabouret à sa gauche. Elle ne t'a rien demandé, tu n'as pas besoin de son autorisation. Un sourire malsain s'affiche sur ton regard de pervers. Tu vas la choper.

• Salut.

Akirō ça suffit maintenant ! Rentre chez toi !

Tu vas encore passer outre leur consentement. Tu pourrais leur hurler de se taire mais... elle te prendrait pour un fou. Tu ne veux pas perdre cette occasion. Alors tu attends bien sagement que ta collation s'amène, observant la moindre réaction de l'inconnue qui te fait face.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Akirō Takahashi
♠ Prestidigitateur ♠
Akirō Takahashi
Messages : 31
Date d'inscription : 13/09/2018
Age : 34
Localisation : Manoir Takahashi
Mer 9 Jan - 16:59
A need to drinkAlice x AkiroTu dégustes ton verre prenant le temps pour le boire. Tu fis même tourner le liquide dans le verre observant celui-ci. Il n'y avait rien de bon dans ce bar, pas même un mec qui te plairait pour passer la nuit avec. Les bars s'est peut-être pas fait pour toi en fin de compte. Malgré qu'un groupe d'homme était non-loin de toi, ils ne t'intéresse pas. Soit trop vieux ou soit trop con. Il te fallait le mâle ! Rosecreek en avait pas, enfin, ils étaient rare. C'est ce que tu te dis jusqu'à ce que tu sentes cette aura malfaisante s'approcher de toi. Hum. Tu ne retournais pas ton regard pour autant, mais tu imagines qu'il t'a repérer lorsque tu es entrée dans le bar.

"Serveur ? La même chose que la dame."

Il claquait le billet sur le comptoir. Tu tournes finalement ton regard pour observer l'homme. Il voulait se faire remarquer ? Il a réussi. Tu ne démontres aucune émotion, mais tu le regardais. Son physique. Ses cheveux rouges tel que le feu qui anime son regard. Bien coiffé, étrangement tu sentais que tu l'avais vu sur un poster quelque part en ville, mais quel genre ? Ça te reviendra, c'est sûr. Sans que tu dises quoique ce soit, il se posait à tes côtés, côté gauche plus précisément. Il te souriait d'une manière que tu ne pouvais décrire. Il t'intrigue c'était certain.

"Salut."

Tu détournes ton regard émettant un léger ricanement presque amusé avant de prendre une gorgée de ton verre. Une petite gorgée, mais ce liquide était divin presque en t'en faire tourner la tête. Tu te mettais encore une fois à faire tourner le liquide dans le verre.

"Est-ce vraiment ta manière d'aborder les gens ?"

Tu détournes ton regard pour les planter dans les siens, sans ménagement. Tu n'étais pas une femme facile. Il avait eut l'audace de te parler en premier. Tu te laisses désirer, Alice ? Ça te plait, avoue-le. Tu n'avoueras rien. D'ailleurs, le barman lui donnait sa boisson, comme la tienne.

"Un Old Fashioned, hein ?" tu te tus un instant avant de reprendre. "Cette boisson est composé d'un sucre imbibé d'amer auquel on ajoute du whisky. Il est traditionnellement servi avec un gros glaçon dans un verre à whisky de type tumbler auquel il a donné son nom : le verre old-fashioned. C'est drôle, non ? Ils n'ont pas cherché loin pour le nom."

Tu secouais presque la tête lorsque tu disais ta dernière phrase, ça t'amusait. D'ailleurs il ne semblait pas savoir ce que tu buvais, alors tu lui a décris, comme ça il saura qu'il n'est pas empoisonné. S'il aime le whisky, il sera servit.

"Alice Rosell. Santé."

Lorsqu'il prit le verre dans sa main, tu lui fais un chin avec son verre avant de prendre une gorgée. Oh cette soirée allait être une des meilleurs depuis quelques jours voir des mois. Tu allais prendre ton temps, ça c'était certain. S'il était patient, bien entendu.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Alice Rosell
ϟ Chasseuse de Sirènes ϟ
Alice Rosell
Messages : 14
Date d'inscription : 08/01/2019
Age : 22
Jeu 10 Jan - 12:47
A need to drinkAlice Rosell & Akirō TakahashiEnfin une réaction ! Pas forcément celle que tu attendais c'est vrai. Bien que tu aimes jouer sur l'indifférence des femmes, tu aimerais bien pouvoir te la taper sans délai. De quoi Akirō ? Ce que tu as entre les jambes te démange ?

• Est-ce vraiment ta manière d'aborder les gens ?

Tu souris à sa remarque. Et encore ! Tu estimes ne pas y avoir été trop fort. Tu aurais pu lui rouler une pelle sans lui demander son avis par exemple. Tient, serait-ce là un bon souvenir de jeunesse ? Ah ! Elle l'avait bien cherché cette jolie blonde avoue-le ! À trop te mater les fesses, elle n'a eu que ce qu'elle méritait ! Le serveur revient avec ce que tu as demandé, ou plutôt ce que l'inconnue est en train de boire. Tu auscultes le verre. Tu n'es pas certain de ce qu'il y a dedans, mais le concept te plaît.

Old Fashioned:
 

• Un Old Fashioned, hein ?

• Hum...

Tu aurais pu te contenter de le boire afin de découvrir l'alcool mystère. Mais c'était sans compter sur la culture de la brune qui t'annonce tout net ce que tu t'apprêtes à déguster. Du whisky ! Voilà une éternité que tu n'as pas touché à cette petite chose. Pourquoi ? Parce que tu préfères la vodka !

• Alice Rosell. Santé.

• Akirō.

Tu attrapes ton verre et trinques avec cette Alice dont tu ne sais strictement rien. Hormis le fait qu'elle semble s'y connaître en cocktails. Tu portes le verre au contact de tes lèvres et laisses le whisky pénétrer ta bouche et descendre le long de ta gorge. Une simple gorgée d'initiation certes, mais qui te fait un bien fou. Elle a du goût, c'est indéniable. À cause d'elle, voilà que ta frénésie te commande de la tourmenter un peu, de voir ce qu'elle a dans le décolleté au sens figuré.

• Tu as la descente facile. Intéressant...

Simplement parce qu'elle sait boire ? Drôle de supposition mais passons. Il ne s'agit pas de la complimenter avec cette phrase dénuée du moindre intérêt. Mais juste d'exposer le contexte de façon subtile. D'autant que l'idée qui te possède risque de te donner des envies... Avec aplomb, tu avales cul sec le Old Fashioned et claques le verre sur le comptoir. Ton ambre se plonge dans ses yeux noirs et la défie sans la moindre gêne. Tu sens venir sa réaction à plusieurs miles.

• Et si tu passais derrière le comptoir pour me faire une Caipiroska ?

Elle est effarée ! C'était prévisible, mais tu n'as pas pu t'en empêcher. Peu importe ce qu'elle te prétextera, tu devines qu'elle n'apprécie pas recevoir d'ordres. Et pour un peu qu'elle ait grillé ta vraie nature, elle pourrait se raviser et te gifler à tout moment. Pourtant, en parfait salaud que tu es, tu ne lui donnes pas la possibilité de s'exprimer.

• Allons, ne sois pas timide. Je suis sûr qu'avec ce talent inné tu serais capable du meilleur. Je me trompe ?

La flatterie. Voilà ! Comment pousser une femme à ne pas faillir devant un homme ? En la prenant par les sentiments. En jouant sur son pressenti. La dompter ne sera pas une mince affaire, qu'elle refuse ou non. Mais dans son intérêt, il faudrait mieux qu'elle se bouge. Tu ne voudrais pas la forcer et la violer tout de même ?
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Akirō Takahashi
♠ Prestidigitateur ♠
Akirō Takahashi
Messages : 31
Date d'inscription : 13/09/2018
Age : 34
Localisation : Manoir Takahashi
Jeu 10 Jan - 17:47
A need to drinkAlice x AkirōCet homme portait un nom. Akirō. Ça te revenait maintenant, son visage, son physique ainsi que son nom. Il était prestidigitateur dans son propre "cirque", tu crois même qu'il est la seule vedette sous ce chapiteau. Tu as bien fait tes devoirs Alice, en es-tu fière ? Presque, car tu n'es pas encore satisfaite.

"Tu as la descente facile. Intéressant..."

Et encore... Il n'a rien vu. Ce n'est que le début. Tu hausses un sourcil prenant une autre gorgé. Tu adorais cette boisson. Tu ne pourrais pas dire le pourquoi du comment, mais ces gorgés te rassasie de plus en plus. Du coin de l'oeil, tu vis le jeune homme boire cul sec la boisson et fit claquer le verre sur le comptoir. Qu'est-ce qu'il voulait prouver en cet instant ? Il ancrait son regard dans le tiens, tu en fis de même sans broncher.

"Et si tu passais derrière le comptoir pour me faire une Caipiroska ?"

Et puis quoi encore ? Allait-il demander de retirer son haut tant qu'à faire ? Tu n'obéis à personne, juste tes propres règles. Tu ne plieras pas à ces exigence. Oh ça non ! Même pour lui plaire... Ça n'arrivera pas, tu as trop enduré pour exécuter  sa demande.

"Allons, ne sois pas timide. Je suis sûr qu'avec ce talent inné tu serais capable du meilleur. Je me trompe ?"

Tu lâches un ricanement presque amusé. Tu cales cul sec le reste de ton verre avant le poser sur le comptoir. Tu te tournes vers Akiro esquissant un sourire en coin. Qu'as-tu en tête, Alice ?

"Tu crois que ta flatterie me va droit au coeur ?"tu te tus un instant, le suspense. "Et bien tu te trompes. Il faudrait mieux faire la prochaine fois."

Tu approches ton visage du siens. Tu regardes ses lèvres puis tu glisses ton index sous son menton. De ta main libre, tu sors un billet pour le poser sur le comptoir et tu t'adresses au barman.

"Un Caipiroska pour ce jeune homme, c'est ma tournée."

Tu regardais à nouveau Akiro plongeant ton regard aux siens tu pourrais presque t'y noyer et ce à longueur de journée. Tu retires délicatement ton index de son menton. Allumeuse ? Oui, ça t'arrive parfois. Peut-être parce qu'il te plaisait. Tu te levais du tabouret glissant une main sur son épaule te penchant légèrement vers lui pour lui susurrer quelques mots à son oreille.

"Je reviens, profite du verre en attendant."

Tu retires te dirigeant vers la salle de bain. Tu t'enfermes dans celle des femmes puisque c'était une seule toilette et les hommes avaient la leur. Tu ouvris le robinet et tu joignais tes mains ensemble pour t'asperger d'eau froide sur ton visage. Une fois fait, tu prenais le papier pour essuyer les mains, pour tamponner doucement ton visage pour retirer les gouttes d'eau. Tu places tes mains sur le rebord du lavabo et tu te scrutes dans le miroir. Tu lâches un soupir. Il ne fallait pas que tu perdes ton objectif de vue. Il avait certainement une sirène qui traînait dans le coin et tu manquais ta chance en buvant un verre. Tu te rattraperas, c'était sûr. Tu te redresses arrangeant quelque peu ton haut avant de quitter la toilette. Tu regagnais ta place aux côtés de cet Akiro.

"Je crois que l'on sait tous les deux ce que nous voulons, mais nous sommes pas clair là-dessus. Alors permet-moi de te poser la question. Chez toi ou chez moi ?"

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Alice Rosell
ϟ Chasseuse de Sirènes ϟ
Alice Rosell
Messages : 14
Date d'inscription : 08/01/2019
Age : 22
Jeu 10 Jan - 20:41
A need to drinkAlice Rosell & Akirō TakahashiElle ricane la garce ! Inutile de faire des ronds de jambes. C'est un non. Catégorique. Pourtant, tu ne faillis pas face à sa réaction amusée. Elle pourrait très bien rentrer chez elle et faire en sorte de ne plus te croiser mais... elle reste là, plantée comme une algue à te dévisager de ses yeux noirs.

• Tu crois que ta flatterie me va droit au coeur ?

Il faudrait être équipée très chère ! Toi tu n'en as pas, une faiblesse à laquelle on ne t'y pendras jamais. Elle non plus apparemment. Et c'est tant mieux. Elle garde le silence un instant, puis te rembarre sans sourciller.

• Et bien tu te trompes. Il faudrait mieux faire la prochaine fois.

Mieux ? Oh mais elle y viendra. Elle finira par te supplier comme toutes les autres. Telle est ta destinée... celle de faire hurler la Femme, peu importe sa nature. Tu t’esclaffes à ton tour, observant ce qui suit avec une envie persistante. Alice s'est levée. Son regard se porte sur tes lèvres pincées sans pour autant y toucher. Son index se pose sur ton menton alors qu'elle dégaine un billet de sa poche.

• Un Caipiroska pour ce jeune homme, c'est ma tournée.

Ta langue de vipère sort un instant, puis se ravise au dernier moment. Tu la désires, elle te dévore à outrance. Belle garce ! Ce n'est qu'une question d'heures avant qu'elle ne hurle sous tes coups de rein. Libérant ton menton, elle te contourne et pose sa main droite sur ton épaule. Tes lippes se faufilent au creux de ta nuque, cherchant à atteindre ton oreille. Quoi encore ?

• Je reviens, profite du verre en attendant.

• Avec plaisir.

Tu laisses la beauté sauvage déguerpir. Tu te retournes et mates son déhanché se rendre à la toilette. Tu soupires. Les femmes... toutes les mêmes. Le serveur te fait signe et déposes sur le comptoir ce que tu as demandé :

Caipiroska:
 

Sans te donner la peine de le remercier, tu portes à tes lèvres le liquide translucide et te délectes de son doux parfum. Tu pourrais presque en avoir un orgasme, avoue-le ! Mais tu te retiens pour tout à l'heure. Et au cas où elle voudrait s'en aller, tu te dois d'être au taquet. Tu enchaines les gorgées à la hâte, ne profitant pas assez des bienfaits de l'alcool. Mais Alice est rapide. La revoilà de nouveau à tes côtés.

• Je crois que l'on sait tous les deux ce que nous voulons, mais nous sommes pas clair là-dessus. Alors permet-moi de te poser la question. Chez toi ou chez moi ?

Ton corps se fige. As-tu bien entendu ?

• Voilà ce que j'aime entendre.

Alice est claire. Elle veut s'envoyer en l'air avec toi. Oh Akirō, comptes-tu réellement te donner en spectacle et refuser sa proposition charnelle ? Jamais de la vie ! Tu manques de t'étouffer de rire car d'habitude, c'est toi qui insinue ce genre de propos, et non l'inverse.

• Chez toi. Non négociable.

Et tu sais ce que tu veux. Plus vite vous serez à l'abri, et mieux tu te porteras. Ton manoir est expatrié en proche banlieue et tu n'as pas de véhicule personnel pour t'y rendre en vitesse. Alors ça sera chez elle. Remarquant que ton verre est encore plein, tu le vides d'une traite et le déposes violemment sur le comptoir.

• Alors ? On y va ?

Tu attrapes ton manteau et l'enfiles sans attendre son consentement. La démangeaison est atroce ! Et loin de toi l'idée de tuer tous ces gens pour te la faire ici. Même si la tentation y est, tu ne vas pas le faire. Un potentiel public boit un coup dans ce bar ! Tu ne voudrais pas faire faillite pour une histoire de sexe tout de même ?
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Akirō Takahashi
♠ Prestidigitateur ♠
Akirō Takahashi
Messages : 31
Date d'inscription : 13/09/2018
Age : 34
Localisation : Manoir Takahashi
Jeu 10 Jan - 21:47
A need to drinkAlice x AkirōIl ne s'y attendait pas. Tu pouvais le lire dans son visage. Pourquoi ça serait toujours aux hommes de proposer ce genre de chose, hein ? Les femmes aussi ont le droit d'avoir une vie sexuelle en le demandant aux bonnes personnes. Si c'est réciproque bien entendu. C'était le cas avec Akiro et toi. Le courant passait, très bien même. Tu te fichais bien du regard que portait le barman face à votre interaction. De toute manière, ça ne devait pas être la première fois qu'il entendait ce genre de conversation.

"Voilà ce que j'aime entendre."

Vous êtes donc du même avis, semble-t-il. Le contraire t'aurait surprit, mais s'il aurait refusé tu aurais tenté ta chance autre-part, si ce n'est pas auprès du barman qui semblait avoir trois ans de plus que toi. Ou une jolie femme... Mais bon, ça serait une prochaine fois.

"Chez toi. Non négociable."

Ce n'était pas un problème. Tout était rangé chez toi, bien propre et bien ordonné. Il serait juste étonné de voir le nombre d'arme de collection que tu possèdes. Ils sont tous bien accrochés au murs. Et les plus luxueux était cachés dans ton coffre-fort. Akiro vidait son verre et le claquait sur le comptoir. Il avait une manie de claquer les choses lui.

"Alors ? On y va ?"

Tu le regardes esquissant un bref sourire. De toute manière, tu ne voulais plus boire alors pourquoi s'attarder davantage ici, hein ? Akiro se lève et enfile son manteau. Sans plus attendre, tu fis la même chose. Tu replaces ta queue de cheval et tu sortais en compagnie de Akiro. Vous vous dirigez tout droit vers ton appartement. Il était situé au quartier social. Un chic appartement. Tu scrutes brièvement les alentours et aucune sirènes en vu. Fort heureusement, ça aurait gâché la soirée. Quelques minutes plus tard, vous arrivez à destination ou plutôt devant l'immeuble. Tu fis un signe de tête envers Akiro pour qu'il te suive. Vous montez quelques étages pour arrivez devant chez toi. Tu sors la clés et tu déverrouilles la porte. Tu laisses Akiro entrer en premier et tu fermais derrière toi. Tu allumes les lumières à l'aide de l'interrupteur. Tu retires ton manteau et tu le dépose dans le garde-robe de l'entrer, tu pris celui de Akiro avant que tu fermes cette porte.

Tu retires tes bottes et tu te diriges vers la fenêtre de la cuisine pour fermer les rideaux. Tu revenais doucement vers Akiro. Tu lui prenais les mains tandis que vous dirigez vers ta chambre. Tu le fis asseoir sur ton grand lit. Tu vins allumer la lampe qui était sur ta table de chevet avant que tu te places devant Akiro. Tu plonges ton regard dans le siens. Tu le dévorais du regard. Tu prenais tes aises en entourant tes bras autour de son cou et en t'assoyant sur ses cuisses, mais pas complètement. Le rebord du lit servait de soutiens à tes genoux. Tu en avais tellement envie. Sans plus attendre, tu l'embrassais. Pas un baiser digne d'un film à l'eau de rose. Non. Un baiser avec la langue, il était ardent, il était sensuel et sans retenue. Tu ignores comment les chose vont se finir, mais tu sais d'avance que vous allez être satisfait tous les deux à la toute fin...  
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Alice Rosell
ϟ Chasseuse de Sirènes ϟ
Alice Rosell
Messages : 14
Date d'inscription : 08/01/2019
Age : 22
Mar 15 Jan - 17:32
A need to drinkAlice Rosell & Akirō TakahashiAlice ne se fait pas prier. Elle s'empare de sa veste et quitte le bar en vitesse. Tu la suis au train, matant son déhanché avec une envie grandissante au fil de ses pas. Il te tarde de la déflorer ! Même si elle a dû en voir passer quelques-uns, elle ignore tout de ce que tu vas lui faire subir. Ton ambre se porte sur ses doigts. Pas manucurés, mais assez pointus pour venir se planter dans la chair de ton dos. Ça restera moins violent que tes ébats avec Sheila, mais au final tu y trouveras ton compte.

Tu passes le quart d'heure qui suit à arpenter les ruelles du centre-ville, en direction d'un coin que tu n'as jamais côtoyé. Lequel est-ce au juste ? À en croire la tenue de ses rues et des immeubles qui l'occupent, tu penses à juste titre qu'il s'agit du quartier social. Pas assez chic pour le riche, et bien trop propre pour le pauvre. Simple déduction ! Tu ne quittes jamais ton manoir et ton chapiteau, sauf pour aller boire et pour te ravitailler en provisions quelconques. Tu hausses les épaules, te rapprochant de Alice à l'instant où elle te fait signe que vous êtes arrivés.

Vous gravissez les marches vers un couloir. Son logement est juste à côté. Elle sort les clefs et ouvre la porte en vitesse. Tu entres le premier, à sa demande. Elle passe à son tour et referme bien derrière elle. Toi, tu prends tes aises immédiatement. Tu retires ton manteau et tes chaussures, que tu laisses dans l'entrée, à leurs places respectives. La brune s'opère à fermer les rideaux. Elle a peur de quoi ? Qu'on vous voit ? Ça ne te dérange pas, bien au contraire ! Te zieuter en train de grimper une fille reste une parfaite leçon de sexe, même pour les plus aguerris ! Sauf la dernière fois, sous ton chapiteau. Pas question ! Parce que c'est ton lieu de travail et que tu ne dois pas montrer ce genre de prestation à ton futur public.

Elle revient vers toi et te prend par la main. Tu la suis ainsi jusque dans sa chambre, où un bon gros lit vous tend les bras. Elle te force à t'asseoir sur le rebord du lit, préférant te bouffer des yeux tant qu'elle le peut. Elle joue à ce petit jeu un instant, puis s'assoit à demi sur tes cuisses. Ta poitrine est si proche de côtoyer ses seins plutôt rebondis. Les humains ont un proverbe : tout vient à point à qui sait attendre... ou pas ! Tu n'as pas le temps de répondre à ce vieil adage. La brune se jette sur tes lippes et te roule une pelle sans ménagement. Alice serait-elle pressée d'en venir aux joyeusetés ?

Tes mains baladeuses reprennent du service. Profitant de ce baiser plus que passionné, tu joues avec tes mains libres pour lui ôter son débardeur, mettant une pause à cette soupe de langues tant attendue. Reprenant de plus belle, tu enchaînes en lui dégrafant son soutif lacé. Cette fille aime porter du noir ! Mais tu t'en fous. Le bout de tissu file entre tes doigts et se retrouve propulsé à l'autre bout de la pièce. Votre baiser ne s'arrête en rien, mais il va bien falloir ! Simplement pour pouvoir retirer ton léger pull. Ton torse mis en évidence, et pour donner un peu plus d'envie à la brune, tu plonges sur sa poitrine et procèdes à ta guise, t'amusant à lécher ses tétons avec gourmandise.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Akirō Takahashi
♠ Prestidigitateur ♠
Akirō Takahashi
Messages : 31
Date d'inscription : 13/09/2018
Age : 34
Localisation : Manoir Takahashi
Jeu 17 Jan - 0:11
A need to drinkAlice x Akirō

Akiro profitais du baiser pour balader ses mains sur ton corps. Tu n'étais pas comme les autres jeunes femmes, tu étais plus musclés qu'elles et tu étais par-dessus tout une Néphilim. D'ailleurs, Akiro cessait le baiser pour retirer ton débardeur pour te retrouver en soutien-gorge. Noir. Oui, tous tes habits étaient de la même couleur. Plus simple ainsi et pas de prise de tête. Il reprit de plus belle, venant à glisser ses mains au niveau de ton soutien-gorge pour le dégrafer aisément. Tu n'étais pas la première et certainement pas la dernière. Il cessait encore une fois le baiser pour retirer son propre pull. Il se retrouvait torse nu. Un torse bien musclé en faire bavé d'autres hommes et en faire tourner les têtes aux filles. Oui, ce n'était pas désagréable à regarder. Il fallait bien que tu l'admettes Alice. Au lieu de continuer le baiser, il décidait de s'occuper de ta poitrine. Tu le laissais faire à sa guise. Il la massait, il la léchait sans ménagement. Tu penches légèrement la tête vers l'arrière fermant les yeux appréciant ses caresses. Tu le laissais procéder un petit plus longtemps avant que tu procèdes à la suite, car il restait le bas à retirer.

Tu glisses tes mains au niveau de son cou pour redresser sa tête ancrant ton regard au siens. Tu esquisses un doux sourire aux lèvres. Tu vins glisser une main sur son torse avant de le pousser sur le dos. Une fois qu,il fût allongé, tu te lèves venant à détacher doucement ton pantalon en premier ainsi que ton sous-vêtement, te retrouvant complètement nue. Tu n'étais guère pudique. Il n'avait pas honte à montrer ton corps. Sauf pour la première fois que l'as fait... Tu étais quelque peu gêner, mais par la suite... Tu glisses désormais tes doigts sur le pantalon de Akiro et le défaire aisément le bouton. Tu retirais le pantalon ainsi que son caleçon. Une fois que vous étiez complètement nu tous les deux, tu te hissais au-dessus de lui. Une main se frayait un chemin jusqu'à son membre durcis. Tu débutais par faire des gestes de vas et viens avec ta main pour l'exciter davantage. Pas de préliminaire. Tu te l'es promis, Alice. Mais il fallait pigmenter les choses, n'est-ce pas ?

Ça ne durait qu'un simple instant avant que tu prennes les règnes. Tu redressais plaçant une main sur son torse. Tu ancres ton regard dans le siens. Sans plus attendre, tu insérais son membre durci à l'intérieur de toi et ce complètement. Ses mains étaient libre de te caresser comme bon lui semble et tu te mettais à exécuter des mouvements de vas et viens. Pas lent, mais tout de même vite. Un rythme assez prenant. Une bonne baise, comme dirait les mecs de nos jours. Comme les mecs, tu ne faisais pas l'amour, mais tu baisais. C'est un beau mot... Oh ça oui... Tu te déhanchais lâchant des râlements par-ci, des râlements par-là ainsi que des gémissements. Avec lui tu sentais que tu pouvais te le permettre. Vous étiez sur la même longueur d'onde. Tu as pris les devants, mais lui ? Comment le prendra-t-il ? Tu as hâte de voir comment il va se débrouiller.
 
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Alice Rosell
ϟ Chasseuse de Sirènes ϟ
Alice Rosell
Messages : 14
Date d'inscription : 08/01/2019
Age : 22
Lun 21 Jan - 14:07
A need to drinkAlice Rosell & Akirō TakahashiInutile de jouer les prudes avec toi le tombeur. La brune sait très bien ce qu'elle désire. S'envoyer en l'air, ni plus ni moins. Sans passer par toutes ces conneries de préliminaires et autres petites attentions que tu juges inutiles. Parce que vous n'êtes pas un couple loin de là. Un coup d'un soir que tu pourrais réitérer si l'envie t'en prend. Tu ne t'étais jamais promis de te confectionner un harem dans un futur proche ?

Alice semble avoir assez profité de tes coups de langues avisés. Elle te rejette sur le lit et se déshabille à la hâte. Tu te redresses juste assez pour voir son corps plutôt bien foutu. Un rictus amusé se fige sur ton visage. Les mains derrière la tête, tu te laisses bien gentiment foutre à poil comme diraient les humains accros au sexe. Ce qui se trame entre tes jambes est  déjà un peu trop hyperactif à ton goût, et la fille ne fait rien pour aider à ce qu'il se calme. Elle a un certain doigté. Tu ne peux pas t'empêcher d'émettre quelques soupirs de désir à son encontre. Jusqu'à ce qu'elle vienne fusionner avec ton membre et commencer à se déhancher comme une amazone.

Tu la laisses procéder juste une minute. Rester inactif ne fait pas partie de tes habitudes, hors de question. Tu attrapes ses poignets et t'aides à te redresser. Tes bras l'encerclent et la compriment contre ton torse. Elle ne peut plus bouger. Tu profites de ce laps de temps opportun pour la retourner sans une once de délicatesse. Maintenant qu'elle est chopée, tu vas pouvoir t'amuser un peu et lui faire mal. Telle est ta propre marque de fabrique. Faire en sorte que les femmes te supplient et hurlent ton nom.

Alice sera bien obligée d'en arriver là. Sheila ne s'en était pas privée, et pourtant elle avait bien plus de force que toi pour y mettre un terme. La brune allongée sur le dos, tu t'agrippes à ses mains et reprends tes droits sur son corps. Aucune retenue Akirō. Elle subira tes coups de gré ou de force.

Tu n'en peux plus. Pressé à ton tour, tu agrippes ses mains et reprends tes droits sur son corps. Ton membre durci s'enfonce au plus profond de sa virginité. Tu t'élances dans une cadence effrénée, lissant ta langue lécher sa nuque et tes dents mordiller le lobe de son oreille gauche. Des râles de désir s'imposent dans toute la pièce. Aucun de vous deux ne prête attention au voisinage, au point de gueuler à chaque fois plus fort. Tu prends ton pied avec elle. Une chose est certaine : ça sera du rapide.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Akirō Takahashi
♠ Prestidigitateur ♠
Akirō Takahashi
Messages : 31
Date d'inscription : 13/09/2018
Age : 34
Localisation : Manoir Takahashi
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Sauter vers :