Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Can you help me? {feat. Luka Olsen}

 :: Sur le seuil :: Rp's terminés
Mar 4 Sep - 17:20
Can you help me?

Nouveau en ville et je connais absolument. Je traîne l'étuis où repose Jason. Sait-on jamais de nos jours, n'est-ce pas ? Il y a des Maudits qui traînent dans les rues de Rosecreek. Je suis plutôt calme et ça ne me ressemble pas. Il fallait que j'y remédie. En me promenant, je voyais plusieurs vitrine plutôt intéressant jusqu'à ce que je vois des robes. Quelle horreur ces choses ! Je m'avançais plus rapidement humant l'air sentant quelque chose d'étrange, mais qui attira mon attention. Je regardais les alentours voyant une boutique. Je regardais le panneau d'un air totalement neutre, ne comprenant pas ce qu'il était écrit. Haussant les épaules, j'entrais dans ladite boutique en faisant attention. J'étais peut-être immature, mais je ne brisais pas les choses. Je regardais les bocal qu'il y avait, c'était quoi ce truc ? Je m'approchais vers l'écriture faisant semblait de lire. Je ne sais pas lire, quelle poisse ! Je regardais tous les bocal surtout le contenu, c'était peut-être des plantes voir des herbes qui sait ? J'ai la main qui me démange. Pourquoi est-ce que je m'étais arrêté ici au juste ? Pourquoi est-ce que je m'intéresse à ces herbes ? Il n'y a rien d'intéressant lorsque tu ne sais pas lire. Tout ce que je sais, c'est dessiner, sans plus.

«Bonjour ! Vous avez une chouette boutique, monsieur!»

Pourquoi est-ce que j'étais aussi formel alors que ça ne me ressemble pas ? C'est bizarre, j'ai toujours été comme ça malgré moi. Le monsieur était probablement dans la vingtaine. Plutôt jeune pour travaillé, non ? Bon après tout, c'était son choix, non ? Moi... Je ne faisais pas grand chose de ma vie, alors je ne suis pas mieux.

«Je dois avouer, que je ne sais aucunement lire, donc... J'ai débarqué dans votre boutique sans savoir ce que c'est... Mais j'ai été attiré par une odeur assez intéressante.»

Ouais, j'en ai aucune idée de quoi je parle, mais c'était la vérité. Il y avait quelque chose qui sentait bon dans sa boutique. Il était bien habillé, tout le contraire de moi, j'étais "négligé" mais c'était mon choix de me vêtir ainsi à défaut à avoir porté des robes lorsque j'étais petit. Madame... La pauvre... Elle ne s'était pas défendue face à sa destinée... De si beau souvenir ! La voir m'ordonner d'arrêter, un pur délice ! J'esquissais un sourire en coin changeant mon étuis de main. Mes fils rouges étaient bien visible à la vue de tous. Pas saint mentalement, je l'ai toujours su... Mesdames, ne forcer jamais vos enfants de porter des robes à défaut qu'ils deviennent fous et qu'ils se retournent contre vous. Peu importe, je regarde toujours les bocal avec un peu d'intérêt, mais sans plus. Quelque chose émanait de ce jeune homme, quelque chose de bienveillant... Étrange... Vraiment très étrange...  

ft. Luka Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Rowan Westfall
✘ Chasseur de Maudits ✘
avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 31/07/2018
Age : 22
Jeu 6 Sep - 0:10

Can you help me ?

Jasmin, n.m.
Arbuste d'Orient, symbole de la beauté et de la tentation féminine. Appartenant à la famille des Oléacées. De couleur jaune ou blanc.

Je ne me lasserai jamais de son parfum envoûtant... C'est vrai ! Cette petite fleur blanche procure une douce euphorie lorsque je l'inhale, bien que je la préfère dans mon thé vert du matin. Qui doit être prêt !

Tranquillement, mes pas me ramènent à l'étage où une odeur des plus chatoyantes embaument tout mon logement. Je pourrais me contenter de me servir et de garder pour moi ce doux breuvage... Oh que non ! Je suis d'humeur fort joyeuse aujourd'hui. La fraîcheur de l'automne tarde à pointer le bout de son nez et... Je ne saurai l'expliquer, mais j'ai comme la curieuse sensation qu'un étranger va venir dans ma boutique. Ne me demandez pas pourquoi ! Alors, autant l'accueillir avec une bonne tasse de thé ?

Sautillant gaiement, je dépose la théière fumante sur le comptoir en bois et me projette vers la porte d'entrée, l'ouvrant à la volée afin de sentir les rayons du Soleil sur ma peau blanche. Un peu de chaleur ne fait pas de mal. Et je ne suis pas pressé d'être en décembre ! Je me souviens de certains hivers au Danemark, où la neige nous trempait jusqu'aux os sans ménagement... Il n'y a rien d'agréable là-dedans ! Alors le fait de savoir qu'ici, à Rosecreek, l'hiver durera presque une demi-année... J'en frissonne d'avance.

Assez rêvassé mon grand ! Mes étals ne vont pas se remplir tout seul. Je tourne alors les talons et me dirige vers les boites faites de verre et de bois, regorgeant de petites trouvailles toutes aussi originales les unes que les autres. Non loin de moi, l'épinette noire me fait de l’œil, et me fait repenser inéluctablement à Faye. Tu ne l'as plus revu depuis sa blessure. Ça ne présage rien de bon, mais tu ne peux pas forcer un humain à faire ce qu'il ne désire pas alors...

• Bonjour ! Vous avez une chouette boutique, monsieur !

D'abord un sursaut. Inévitable vu la discrétion dont ce jeune garçon a fait preuve. Ensuite... un simple sourire. Inutile de mimer la surprise puisque je le savais. Mais de là à voir un tel énergumène dans cette place ? Ça c'est de l'inédit. On dirait un enfant émerveillé qui ne connait pas grand chose à la vie !

• Je dois avouer, que je ne sais aucunement lire, donc... J'ai débarqué dans votre boutique sans savoir ce que c'est... Mais j'ai été attiré par une odeur assez intéressante.

Comment ? Il ne sait pas lire ? À son âge ? Voilà quelque chose de bien curieux. Combien je pourrais lui donner à vue de nez ? Quinze ans, tout au plus ? Et il se promène tout seul à cette heure du jour ? Eh bien dites donc. Si c'est l’œuvre des anciens de m'avoir envoyé ce jeune illettré, il va sans dire que je me dois d'être impeccable. Mais pour commencer, l'odeur dont il parle. Tu souris. Le jasmin a eu son petit effet !

• Tu es dans une herboristerie mon jeune ami. Pour faire simple, je vends des plantes médicinales et toutes sortes de médicaments naturels pour soigner les gens dans le besoin.

Ses yeux s'illuminent face à cette brève explication qu'est mon illustre métier. Il semble conquis, mais je ne vais pas m'arrêter en si bon chemin. Gardant un œil sur lui, je lui fais signe du doigt et lui montre la théière sur le comptoir.

• L'odeur que tu as senti de l'extérieur provient de cet objet juste là. Il semblerait que mon breuvage ait embaumé la ruelle... Ça m'apprendra à laisser les fenêtres ouvertes ! Allons donc. Ça ne fait rien. Veux-tu que je te serve ?

Question rhétorique, n'est-ce pas Luka ? Je ne vais pas attendre qu'il se décide. Cela se voit comme le nez au milieu de la figure qu'il en veut ! Il ne paie pas de mine en le regardant, mais quelque chose me dit qu'il cache bien son jeu. Les humains ne peuvent pas m'avoir. Attendons de voir ce qu'il mijote, même s'il semble tout à fait atypique pour un garçon de son âge. Machinalement, je m'empare d'une tasse et la remplit de ce délicieux thé vert. Je me retourne et lui offre, en hôte impeccable.

• C'est du thé au jasmin. Avec juste un peu de sucre. Mais fais attention ! Il est très chaud.

Avec une légère maladresse, le jeune homme s'en saisit et souffle dessus. Quelle est cette manie inutile qu'ont les humains à procéder ainsi ? Qu'importe. Tant qu'il ne brise rien, je m'en accommoderai volontiers.
Revenir en haut Aller en bas
Luka Olsen
❅ Herboriste ❅
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 30/07/2018
Age : 33
Localisation : Herboristerie
Jeu 6 Sep - 23:27
Can you help me?

Je remarquais que le blondinet souriait. Pourquoi souriait-il ? Avais-je dit quelque chose d'amusant ? Hmm... J'y réfléchis, mais je ne vois pas... Il est bizarre ce jeune homme. Pas la peine de s'énerver pour si peu. Jason est bien dans son étuis, j'espérais m'en servir plus tard dans la soirée. Un léger rictus se dessinait au coin de mes lèvres.

«Tu es dans une herboristerie mon jeune ami. Pour faire simple, je vends des plantes médicinales et toutes sortes de médicaments naturels pour soigner les gens dans le besoin.»

Plantes médicinales, hein ? Intéressant... Quand tu as un bobos, tu peux te servir de ces plantes pour te guérir. Mon entraîneur m'en a parlé brièvement sans embarquer davantage dans ce sujet. Il aurait dû. Je ne ressens presque plus la douleur, d'où mes fils rouges. Son métier semble être intéressant et surtout en voie d'extinction. Une vraie perle rare ! Il me montrait la théière du doigt, l'odeur provenait de cette théière !

«L'odeur que tu as senti de l'extérieur provient de cet objet juste là. Il semblerait que mon breuvage ait embaumé la ruelle... Ça m'apprendra à laisser les fenêtres ouvertes ! Allons donc. Ça ne fait rien. Veux-tu que je te serve ?»

Un thé. Intéressant. Madame ne m'a jamais servit de thé, donc je pourrais boire cette boisson sans aucun problème. Je me demande quel goût que ça a. Je souriais au jeune homme tandis qu'il me servait une tasse. Il avait deviné. Rien qu'à voir mon impression enfantin j'imagine. Je m'émerveille à rien... C'est bien mieux que pleurer, n'est-ce pas ?  

«C'est du thé au jasmin. Avec juste un peu de sucre. Mais fais attention ! Il est très chaud.»

Je me saisissais de la tasse en déposant l'étuis où reposait Jason. Je soufflais sur le liquide chaud presque brûlant avant de prendre une gorgée. Je venais de me brûler la langue, mais je ne démontrais aucune émotion. Le thé était bon ! Je léchais mes lèvres en prenant une autre gorgée.

«Hum ! C'est délicieux ! Jamais je n'aurais cru aimé le thé ainsi.»  

Je sirotais paisiblement le thé en prenant le temps de bien savourer la saveur au jasmin. Une fois terminée, je déposais soigneusement la tasse sur le comptoir. Je me sentais vivement bien ! Je reprenais en main mon étuis, car je ne voulais que personne ne le touche. Mon précieux ! La porte s'ouvrait, je tournais mon regard voyant que c'était le journalier. Oh des nouvelles. Je m'approchais vers lui regardant le journal qu'il tenait en main. Il y avait un gros titre, je ne savais pas lire. Je levais mon regard lui, il se sentait intimidé par ma présence.

«Excusez-moi... Pouvez-vous me lire cet article, s'il vous plaît ~»

Au début il ne comprenait pas, mais il baissait son regard vers l'article pour me le lire. Comme il est adorable ! Je l'écoutais attentivement.

«...Un professeur d'histoire aurait porté disparu avant la rentrée des classes. D'après la police elle est introuvable. La jeune femme porterait une cicatrice à son visage.»

«Ahhh... La malheureuse, j'espère qu'ils la retrouveront.. »

«Oui, c'est bien dommage... Et bien je vous souhaite une bonne journée.»

Je le saluais de la main avant d'afficher un air d'un peu plus sérieux. Était-ce... Oui, ça devait être elle sans aucun doute. Mon entraîneur m'en a parlé d'elle. Elle a eut un dur passé, comme tous les chasseurs, n'est-ce pas ?

«C'est ça ne pas faire attention...» murmurais-je à moi-même.

Je me retournais vers le jeune homme en souriant comme un enfant.

«J'en ai oublié mes manières ! Je suis Rowan, Rowan Westfall. Je vous remercies pour le thé, mais le devoir m'appelle. Une demoiselle en détresse on ne passe pas à côté de cela, n'est-ce pas ? Dommage que ça soit une femme... N'est-ce pas, Jason ?»

Je baissais mon regard vers mon étuis. Ce qu'il pensait de moi ? Je m'en foutais... Je secouais légèrement la tête.

«La police ne la retrouvera pas... Ils sont incompétents et ça l'a toujours été.»

ft. Luka Olsen


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Rowan Westfall
✘ Chasseur de Maudits ✘
avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 31/07/2018
Age : 22
Ven 7 Sep - 14:36

Can you help me ?

• Hum ! C'est délicieux ! Jamais je n'aurais cru aimé le thé ainsi.

Le thé est bouillant, et le garçon en boit une gorgée sans sourciller ? Étonnant vraiment. Mais je ne suis pas stupide... Il s'est brûlé. Il est humain après tout, je ne peux pas lui en vouloir de faire bonne figure pour ne pas se plaindre de la douleur. Moi, à défaut de sourire, je ne peux rien faire de plus si ce n'est retourner à mes boites. S'il a des questions, je me désoccuperai pour lui.

Tient ! Qu'est-ce que c'est que ça, au sol ? Une valisette toute simple, proche du garçon. Si c'est un itinérant, peut-être qu'il véhicule ses petites bricoles dedans ? Oh Luka, de quoi tu te mêles voyons ! Ce ne sont pas mes affaires. Il semble vraiment jeune, très jeune pour se balader seul en ville... trop jeune à s'y méprendre...

• Bonjour !

Mes oreilles se tendent. Cette voix... je la connais. Il n'y a personne dans la boutique hormis moi et le garçon, mais mon ouïe sur-développée parvient à détecter l'arrivée de gens dans les environs. Sauf mon invité étonnement... Tient, je n'y avais pas prêté attention à son intrusion. Étrange... Mon don m'aurait fait défaut ? Impossible. Je détecte tout rapidement. Rho... Il arrive... Change de ton Luka ! Et accueille-le.

J'avais raison. Je connais cette voix car, à peine quelques secondes après mon constat, le facteur tourne la poignée de la porte de ma boutique et s'apprête à livrer le journal du matin. Le garçon semble intrigué par l'amas de papier qu'il tient en main. Tient, mais il a déjà fini son thé ?

• Excusez-moi... Pouvez-vous me lire cet article, s'il vous plaît

Il ne manque pas d'aplomb. Même le facteur semble déstabilisé face à sa question anodine. Mais il est un professionnel, son métier est bien de livrer les nouvelles alors... Qu'il lise son journal ou pas, il peut faire un effort pour lui. Moi et les gros titres, nous ne sommes pas forcément amis. Pour avoir lu des pages et des pages sur la Guerre Froide pendant des années, je ne suis plus fan et...

• ...Un professeur d'histoire aurait porté disparu avant la rentrée des classes. D'après la police elle est introuvable. La jeune femme porterait une cicatrice à son visage.

• Ahhh... La malheureuse, j'espère qu'ils la retrouveront..

Et mer... credi. Pas la peine de penser vulgaire. La jeune femme en question, je sais de qui il s'agit. Faye, sans aucun doute. Qu'elle était ma pensée du jour déjà ? De me demander si le maudit qu'elle pourchassait avait eu raison d'elle ? Il semblerait que oui. Je vais devoir la retrouver par principe, me dévouer à cette chasseuse imprudente...

• Oui, c'est bien dommage... Et bien je vous souhaite une bonne journée.

Comment ? Déjà ? Et ma discussion du matin alors ? Sans même essayer de le rattraper, je me tourne incrédule vers le garçon qui a récupéré sa valisette. Il te tourne le dos, mais tu sens son aura changer. Il est inquiet. Quand soudain :

• J'en ai oublié mes manières ! Je suis Rowan, Rowan Westfall. Je vous remercies pour le thé, mais le devoir m'appelle. Une demoiselle en détresse on ne passe pas à côté de cela, n'est-ce pas ? Dommage que ça soit une femme... N'est-ce pas, Jason ?

Pardon ? Mais... qu'est-ce que c'est que cet énergumène ambulant ? Comment parvient-il à passer de l'anxiété à la joie en une fraction de seconde ? Ce n'est pas possible... Il n'est pas normal pour un garçon aussi jeune et... Une minute. Qui est Jason au juste ?

• La police ne la retrouvera pas... Ils sont incompétents et ça l'a toujours été.

... La stupeur envahit mon corps tout entier. Il se glace, comme frappé par la foudre. Cette étincelle dans son regard, sa gestuelle excitée et son intérêt pour sa valisette... Oh Luka, comment as-tu fait pour ne pas le remarquer ?

Cet humain est un chasseur au même titre que Faye, prêt à tout pour tuer. Et moi qui me suis laissé embobiné par sa jeunesse... Sa prestation est juste fausse. Il se fait passer pour un gamin ignorant alors qu'en fait... c'est un expert, ou sur le point d'en devenir un en la matière.

Machinalement, je laisse tomber mes petites occupations et me dirige vers la porte d'entrée. Inutile de la fermer à clef. Le simple fait de lui barrer la route est suffisamment explicite. S'il veut la retrouver, ça ne sera pas sans mon aide.

• La femme à la cicatrice sur le visage... Elle s'appelle Faye. Et à mon humble avis, elle est déjà morte. Ne me demande pas comment. Je le sais, c'est tout.

Son air enfantin disparaît aussitôt. Inutile de jouer au plus fin avec moi, cela ne prend plus. Je ne suis pas un chérubin né de la dernière pluie. Je sais que des petits malins et autres usurpateurs fourmillent parmi tous les êtes vivants de ce bas monde. Et ce Rowan en fait partie. Je range mes mains dans les poches de mon pantalon, totalement décontracté.

• Tu m'impressionnes, vraiment. Tu as réussi à m'avoir, moi qui suis un adepte du double jeu. Ta jeunesse sans doute... ou est-ce un genre que tu te donnes ?

L'un ou l'autre, ça n'a aucune importance. Je n'ai pas envie de comprendre ce qui l'a poussé à suivre cette voie. Déjà avec Faye, je ne m'étais pas lancé dans ce débat, elle qui semblait bien plus mûre que lui. Alors c'est non, non et définitivement... Non !

• Tu es un chasseur, j'en mettrais ma main au feu. Maintenant je ne te juge pas. Je constate les faits. Et autant que tu te fasses à l'idée tout de suite. Je viens avec toi.

Voilà, c'est dit. Je me ravance vers le garçon d'un pas calme et mesuré, gardant une petite distance avec lui de peur qu'il ne se fâche et tente quelque chose de stupide. Mon bras se tend, signe de bonne foi. Les présentations ne sont pas complètes. C'est une impolitesse de ma part.

• Luka Olsen. Acceptes-tu de me suivre ?

Il le fera, je ne m'en inquiète pas. Je n'ai rien à perdre dans cette histoire, et récolter les lauriers pour la découverte de son corps mutilé ou pire ne m'intéresse en rien. Mais pour Rowan, c'est autre chose, S'il est l'un de ses collègue de chasse, il me suivra.
Revenir en haut Aller en bas
Luka Olsen
❅ Herboriste ❅
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 30/07/2018
Age : 33
Localisation : Herboristerie
Ven 7 Sep - 15:22
Can you help me?

Il semblait surprit par mes paroles. Ah ? Je me délecte de sa réaction. J'esquissais un doux sourire tandis qu'il laissait ses occupations de côté pour se mettre devant la porte. Je pourrais aisément le pousser même s'il est plus grand que moi. Je n'en fis rien. Je le regardais d'un air totalement neutre.

«La femme à la cicatrice sur le visage... Elle s'appelle Faye. Et à mon humble avis, elle est déjà morte. Ne me demande pas comment. Je le sais, c'est tout.»

Ahhh, pas déjà ? Pas morte, c'est bien trop tôt. Les maudits prenaient leur temps avec leur victime. Elle était peut-être toujours, mais vraiment affaiblie juste pour dire. Et qu'en un claquement de doigt, elle meurt. C'est la seule solution que je vois envers cette Faye. Quel est ce nom débile au juste ? Je prenais un air tout à fait sérieux appréciant son comportement. Il m'en donnerait des frissons de plaisir. Un pur délice ! Il glissait ses mains dans les poches. Il me plaisait bien.

«Tu m'impressionnes, vraiment. Tu as réussi à m'avoir, moi qui suis un adepte du double jeu. Ta jeunesse sans doute... ou est-ce un genre que tu te donnes ?»

Un double jeu ? Je ne joue à rien, c'est mon vrai moi... À cause de Madame ou devrais-je plutôt dire grâce à Madame ? Peu importe, elle n'est plus dans mes pattes. Je laissais parlé le jeune homme.

«Tu es un chasseur, j'en mettrais ma main au feu. Maintenant je ne te juge pas. Je constate les faits. Et autant que tu te fasses à l'idée tout de suite. Je viens avec toi.»

Venir avec moi ? Pourquoi faire ? Sait-il au moins se battre ? Probablement, je détecte quelque chose de louche chez ce jeune homme dont j'ignore toujours le nom. Il se rapproche d'un pas gardant une certaine distance. Je levais mon regard vers le siens gardant quelque peu mon sérieux. Son bras se tendait en ma direction.

«Luka Olsen. Acceptes-tu de me suivre ?»

Je ne pouvais plus rester sérieux, ça ne me ressemblait pas. Je pouffais de rire avant de taper du pied. Ah ! Un bon fou rire ! Je me calmais par la suite adressant un regard en la direction de Luka.

«Vous croyez que je joue un double jeu en jouant l'enfant ? C'est ma nature, ma véritable nature ! Être sérieux est d'un ennuie... Bon, ça n'a pas toujours été le cas !»

Je hausse doucement les épaules avant de secouer négativement la tête. Je glissais par la suite mes mains derrière ma tête regardant Luka.

«Je suis effectivement un chasseur, vous avez bien deviné ! Et je peux vous dire que vous n'êtes pas humain et vous n'êtes pas ce que je chasse... Il n'a rien à craindre là-dessus et tant mieux ! Je vous trouve intéressant !»

Je vins glisser ma main dans la sienne pour conclure les présentations et qu'il vienne avec moi. Je lui souriais doucement avant lâcher sa main.

«Allons à la recherche de cette Faye ! Puisque vous êtes la dernière personne qui l'ait vu, allons à l'endroit où vous êtes rencontrés. Je pourrais très certainement trouver une piste intéressante qui va nous conduire jusqu'à elle ou son corps inanimé. Mais connaissant les maudits et leur façon de faire, ils l'auront gardés en vie jusqu'à ce que les secours arrivent. Pour jouer.»

Je réajustais mes bretelles ne cessant de sourire. Je penchais légèrement la tête sur le côté venant à tirer sur le fil rouge au niveau de ma lèvre inférieur.

«Je vous laisses fermé boutique, je vous attend à l'extérieur !»


Je lui souriais à pleine dent lâchant le fil avant de contourner Luka pour sortir à l'extérieur pour l'attendre. Il y avait un banc juste à côté, je posais donc mon fessier sur ce fameux banc. Ah, ah... Jason nous allons bientôt jouer !

ft. Luka Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Rowan Westfall
✘ Chasseur de Maudits ✘
avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 31/07/2018
Age : 22
Sam 8 Sep - 0:26

Can you help me ?

Rowan éclate de rires. Drôle de manière de relâcher la pression mais soit. Au moins, il sait que je ne plaisante pas, qu'il n'a pas besoin de jouer cette comédie presque hilarante. Je n'ai pas le temps pour ces chamailleries.

• Vous croyez que je joue un double jeu en jouant l'enfant ? C'est ma nature, ma véritable nature ! Être sérieux est d'un ennuie... Bon, ça n'a pas toujours été le cas !

Je ne le crois pas ! Il ose insister ? Pourquoi les jeunes de nos jours sont-ils aussi impétueux ? Ne savent-ils donc pas respecter leurs aînés ? C'est de pire en pire. Ma main reste dans le vide, attendant qu'il me rende la politesse. Lui, il se contente de hausser les épaules.

• Je suis effectivement un chasseur, vous avez bien deviné ! Et je peux vous dire que vous n'êtes pas humain et vous n'êtes pas ce que je chasse... Il n'a rien à craindre là-dessus et tant mieux ! Je vous trouve intéressant !

Enfin ! La poignée de main que j'attendais depuis plusieurs minutes. Il est un peu soupe au lait non ? Mais ses derniers mots auront au moins eu le mérite d'attirer mon attention. Je ne suis pas le gibier qu'il chasse... fort heureusement. Alors il est du même calibre que Faye, voire un peu en dessous. Rowan sait que je ne suis pas un maudit... Mais s'il espère avoir la moindre information sur moi, il peut toujours espérer.

• Allons à la recherche de cette Faye ! Puisque vous êtes la dernière personne qui l'ait vu, allons à l'endroit où vous êtes rencontrés. Je pourrais très certainement trouver une piste intéressante qui va nous conduire jusqu'à elle ou son corps inanimé. Mais connaissant les maudits et leur façon de faire, ils l'auront gardés en vie jusqu'à ce que les secours arrivent. Pour jouer.

Qui te prouve que je suis le dernier à l'avoir côtoyée ? Ce garçon ne doute de rien, le petit génie persuadé qu'elle vit encore... Il ne connait pas ces démons comme je les connais moi. Ils se sont lassés d'elle, comme un enfant se détourne d'un jouet en bois. Il semble confiant... Il va vite déchanter.

• Je vous laisses fermé boutique, je vous attend à l'extérieur !

• Très bien.

Rowan prend sa valisette et regagne l'extérieur, prêt à en découdre. C'est malheureux que je doive me rendre en forêt alors que l'inventaire m'attend... Mais que faire ? Le laisser se jeter dans la gueule du loup sans rien dire ? Ça serait un manquement à mon devoir. Une flopée d'insultes me viennent en tête subitement.

Minutieux, je récupère ma besace et referme avec soin la porte de la boutique. Je ne garde jamais la clef sur moi. Elle reste cachée sous un pot de fleurs juste à côté. Et puis, si quelqu'un souhaite me cambrioler, il aura ses propres moyens alors à quoi bon y penser ? Derrière moi, le garçon m'attend bien sagement, assis sur un banc, profitant des rayons matinaux du Soleil levant.

• Première étape : la clairière. C'est là que je l'ai laissé il y a quelques jours, proche du lac. Peut-être y trouverons-nous des traces de lutte ?

D'habitude, je me déplace à pied. Mais avec Rowan et son chargement, il va nous falloir un moyen de transport adapté. Quoi de mieux que mon bon vieux vélo ? Sans lui demander son avis, je pars le récupérer derrière l'herboristerie, dans un coin à l'abri des regards et l'amène sur la ruelle.

• On ira plus vite en vélo. Alors monte !

J'enfourche ma monture de métal et attend que le gamin suive le mouvement. Il trouvera bien un moyen de se tenir et de ne pas perdre sa valisette. Ce n'est pas mon problème.
Revenir en haut Aller en bas
Luka Olsen
❅ Herboriste ❅
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 30/07/2018
Age : 33
Localisation : Herboristerie
Mer 12 Sep - 14:17
Can you help me?

Je l'attendais, assis sur le banc, en attendant qu'il ferme boutique. C'est une bonne chose que j'ai débarqué dans cette boutique. Luka Olsen. Il faudrait que j'enquête sur son cas, qui sait ce que je pourrais trouvé sur lui ? Il est vrai que je ne savais pas lire, ça allait me posé problème... Je me mordais à l'intérieur de ma joue observant les alentours. Quelques passants posaient un regard sur moi et certain chuchotait quelque chose à leur ami qui se tenait à leur côté. Ils me jugent. Ils ne me connaissent pas. Ils ne connaissent rien à la vie. Ils ont tout eu à leur porté tandis que moi je devais aller chercher ce futur incertain. Après quelques minutes d'attentes, Luka sortait de sa boutique prenant soin de verrouillé la porte. Ça serait dommage que quelqu'un le cambriole, mais cambrioler des plantes ? Quelle drôle d'idée.  

«Première étape : la clairière. C'est là que je l'ai laissé il y a quelques jours, proche du lac. Peut-être y trouverons-nous des traces de lutte ?»

Je hochais doucement la tête. Si elle était chasseuse, il était certain qu'elle aurait laissée des traces de lutte. Le monde venait de perdre non seulement un professeur en histoire, mais également une chasseuse. Je savais comment elle a eut sa cicatrice. Je savais comment elle s'était trouvée orpheline. Je savais tout d'elle et ce grâce à mon entraîneur. Il m'a parlé d'elle presque tout le temps... Non, je ne l'ai jamais rencontré. Elle était uniquement une histoire à mes oreilles, rien de plus. Je remarquais que Luka se dirigeait vers l'arrière boutique et il revenait ayant un vélo en main. Il était sérieux ?

«On ira plus vite en vélo. Alors monte !»

Je serrais des dents venant à mettre mon étui après mes bretelles et arrangeaient le tout pour que sa tienne. Une fois fait, j'embarquais en arrière de lui et m'accrochais. Il dégageait une bonne odeur cela dit. Jason en est presque jaloux. Ne le soit pas... Une fois bien installé, Luka pédalait jusqu'à la clairière, là où il a vu Faye pour la dernière fois. Je regardais les alentours portant une attention à chaque visage que je voyais. Aucune ne me choquait, mais tous étaient choqué par mon look. Peut-être pas mon look, mais les fils rouges, que représentaient-elles exactement ? Ah, ça c'est un secret ! Demander à la voix dans ma tête.

Je m'accrochais toujours après Luka jusqu'à ce qu'on arrive à destination, enfin ! Je sautais presque du vélo pour être sur mes pieds. Je retirais mon étui qui était accroché après mes bretelles afin de le tenir dans mes mains. Ahhh, de la bonne air fraîche ! Nous étions à la clairière et rien en vue. Je m'approchais du lac avant de me pencher en fronçant les sourcils. Quelque chose clochait. Il y avait des traces de pas, plusieurs puis plus rien. Il y a eut une des traces de lutte comme disait Luka, mais ils étaient volatilisés. Conclusion : par les airs ! Ils pourraient être n'importe où. Qu'est-ce qu'il y avait dans les environs ? Sans plus attendre, je déposais doucement mon étui afin de l'ouvrir et sortir Jason. Je l'attrapais par le manche avant de le déployer d'un coup sec.

«Jason, on a du boulot !»


Je me redresse laissant mon étui là, personne ne volerait un étui, n'est-ce pas ? J'esquissais un sourire regardant les alentours.

«D'après les traces, ici, il y a eut une lutte. Elle a perdue et ils l'ont emmenés dans les cieux.» je me tus passant une main derrière ma tête. «C'est un peu embêtant.»

Je levais ma faux vers le ciel et pointait une direction. Quelque chose m'attirait vers cette direction. Je suivais mon instinct de chasseur en suivant cette direction. Peut-être que je me jetais dans la gueule du loup, mais en tant que chasseur il fallait prendre des risques. J'aimais en prendre. Je me mettais à courir laissant Luka me suivre s'il désirait. Je m'arrêtais brusquement voyant cet endroit abandonnée. Une maison abandonnée plutôt. Personne n'y a mit les pieds depuis des décennies.

«On parie combien qu'elle se trouve là-dedans ?»

Je retirais mes bretelles les laissant tomber le long de mes cuisses. Il fallait que j'ai une facilité à prendre mes couteaux bien logés en dessous de ma chemise. Je jetais un coup d'oeil furtif vers Luka. Je m'approchais de la maison qui tombait presque en ruine avec le vent elle grinçait légèrement. Je montais les trois marches qu'il y avait de pousser la porte entre-ouverte. J'entrais dans la maison manquant de tomber dans le trou, mais je me rattrapais rapidement avant de le contourner. Il faisait noir dans ce trou. Je haussais légèrement les épaules avant de sauter dans le trou. Étais-je fou ? Probablement, mais cette sensation était agréable. J’atterrissais sur mes pieds regardant les alentours voyant un corps inanimé. C'était elle.

«Je l'ai trouvé !» criais-je à Luka. «Vous aviez raison, ils ont eut raison d'elle.»  

«Un autre chasseur ? C'est un honneur, mais ce n'est qu'un enfant... C'est triste de t'annoncer que c'est ta dernière journée.»

«Ah oui ?» je penchais la tête sur le côté. «Pour ça, il faudrait m'attraper... Jason, tu es prêt ?»

Le maudit arquait un sourcil voyant que je parlais avec ma faux. Je la fis tournée entre mes doigts, le maudit ne pourra pas m'approcher aussi facilement. Je lâchais un ricanement. Mes yeux brillait de mille feux ! Que la partie commence ! Je donnais mon premier coup de faux et je le touchais au niveau du bras. Magnifique ! Il tentait une attaque je l'esquivais en sautant par-dessus lui pour atterrir derrière lui en lui donnant un autre coup. Il grimaçait légèrement. Quel pouvoir il avait ? Je voulais voir... Merde... Il m'attrapait par le cou avant de me projeter en dehors du trou en usant de son pouvoir, qui est l'air. Je défonçais le plafond du premier étage avant de tomber sur le dos au même étage que Luka. C'était pas gentil d'être méchant ! Je me redressais rapidement essuyant la goutte de sang qui perlait le long de mes lèvres. Je mettais à rire comme un fou ! Il a déclenché la partie sombre de moi-même. Pauvre fou !

«Viens ici trouillard !»

Il sortait du trou usant de ses ailes. Je défaisais ma chemise, mais je portais un t-shit en dessous pour prendre mes couteaux et les lancer rapidement sur lui. Il les arrêtait grâce à son pouvoir et les retournaient contre nous. Rapidement je tournais Jason pour que les couteaux nous évitent. Un succès enfin presque... Je n'eu pas le temps d'esquiver son coup que je me retrouvais à l'extérieur sur l'herbe. Merde. Jason était au loin. Était-il au dernier stade ? Pourquoi est-ce que j'ai de la difficulté à le battre ? Non, non, non ! Il m'empoignait par la mâchoire tentant d'user son pouvoir. Il pourrait être déçu, car il n'arrive pas à entré dans ma tête. Il me lâchait tandis que je tombais sur mon fessier. Je me dirigeais vers Jason donnant mon dernier coup. Je soufflais doucement regardant le trou de la maison.

«Il n'est pas venu seul.»

ft. Luka Olsen


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Rowan Westfall
✘ Chasseur de Maudits ✘
avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 31/07/2018
Age : 22
Jeu 13 Sep - 17:36

Can you help me ?

En vélo mon coco ! Expression un peu ringarde que certains utilisent mais à vrai dire... je n'en ai rien à faire. Le garçon est plutôt léger à l'arrière, je n'ai donc aucun mal à pédaler. Le Soleil montant chauffe rapidement les rues animées du centre-ville. Nous devons nous dépêcher de rejoindre la clairière. J'ai comme un mauvais pressentiment...

Pédale Luka. Plus vite. Encore plus vite. Je pourrais envoyer valser le vélo et m'envoler avec mes propres ailes, mais Rowan ne doit pas savoir quelle est ma condition. Il en sait beaucoup trop sur les maudits, c'est amplement suffisant. Une petite demi-heure de cavalcade plus tard et nous voilà au lac, le dernier endroit où j'avais vu Faye en vie. Si j'avais su, je l'aurais raccompagnée. Quel imbécile j'ai fait... Le garçon s'extirpe de l'arrière et bondit vers le rebord. Il a flairé quelque chose. Déposant mon vélo sur l'herbe fraîche, je ne puis que l'observer mener son enquête... tantôt à regarder le sol, et l'instant d'après lever le nez vers le ciel bleu.

Enfin, avec une certaine minutie, il dépose sa valisette au sol, s'accroupit et l'ouvre, sortant ainsi le fameux... Jason. Qui n'est rien d'autre que son arme de chasse. Quelle est donc cette manie qu'ont les humains à donner des noms aux objets ?

• Jason, on a du boulot !

Fais donc ça mon petit. Moi, je ne suis là qu'en tant qu'observateur. Je n'irai pas immiscer dans cette chasse aux sorcières. Je resterai en retrait, mais aux aguets. Elle doit être morte à l'heure qu'il est, et si le maudit qui a eu sa peau est joueur, il doit être dans les environs à attendre sa prochaine proie. À la réflexion, je me dis que nous sommes tombés dans un piège...

• D'après les traces, ici, il y a eut une lutte. Elle a perdue et ils l'ont emmenés dans les cieux. C'est un peu embêtant.

Un peu embêtant... C'est tout ce qu'il a à rétorquer face à sa bêtise ? Rowan est un sacré numéro. Je me demande s'il se rend compte de ces paroles. Et voilà qu'il se met à lever au ciel son joujou ! Que fait-il donc ? Mes mains se bloquent contre les hanches, l'air impassible. Je me rapproche vers lui sans me forcer, tentant d'imaginer ce qui se trame dans sa tête. Jusqu'à ce qu'il se mette à courir ! Je n'ai pas le choix, je dois le suivre. Le gamin semble suivre une piste contournant le lac, se faufilant entre les hautes herbes vers... une bâtisse abandonnée ?

• On parie combien qu'elle se trouve là-dedans ?

Ce que tu veux ! Et à vrai dire, si elle se trouve là-dedans, son corps ne doit pas être dans un bon état. Le démon qui aura eu raison d'elle se sera donné la peine de jouer avec ses tripes. Ce que j'ai remarqué à de maintes reprises durant toutes ces années de prospection végétale. Laisse-le donc crapahuter à l'intérieur ! Je préfère faire le guet dehors. Je n'ai pas besoin d'armes comparé à lui ! Si un maudit tente quoi que ce soit sur moi, il le regrettera amèrement.

• Je l'ai trouvé !

Et voilà. Ça ne lui aura pris qu'une trentaine de secondes. Note pour plus tard : la prochaine fois que Rowan doutera de mes paroles, penser à lui rappeler ce qui s'est produit ici envers Faye. Lorsque je dis qu'elle est morte, c'est qu'elle l'est et... Oh non...

• Rowan ? Rowan, sors tout de suite !

On a de la compagnie. Je peux le sentir à présent. Un maudit est dans la bâtisse, prêt à déchiqueter le gamin. Il devait certainement attendre, tapi dans l'ombre comme la peste au détour d'un croisement. C'est pas vrai ! Il est venu avec un complice. Plus faible que son acolyte... Peut-être aurons-nous une chance de les vaincre ?

Le temps de me préparer psychologiquement au combat présumé, j'hallucine tout d'un coup en voyant le garcon se faire expulser des débris de l'habitation isolée. Ses bretelles sont défaites, et Jason est au loin, hors de portée. Mais il sait se défendre le bougre !

• Viens ici trouillard !

Il arrive. Je le vois, cette belle immondice aux yeux de jais. Un maudit de stade trois, la belle affaire. Comment Rowan peut-il s'en sortir face à lui ? Son complice est toujours à l'intérieur. Il ne bouge pas, comme s'il attendait son heure pour venir rejoindre la partie. Le garçon ne fera pas le poids. Tu le sais, inutile d'y réfléchir. Tu n'as d'autre choix que de surveiller la scène, prêt à prendre la relève. Et puis d'ailleurs, maintenant que le monstre a fini par le lâcher, il serait temps d'entrer en jeu.

• Laisse-le moi ! Occupe-toi de l'autre. Exécution !

Soupirant profondément, je cours à mon tour vers mon adversaire et déploie mes ailes aussi blanches que la neige. Rowan n'a pas pu le voir, forcé de m'obéir. Enfin je l'espère...

• Eh toi ! Un Chérubin de ma stature... Je sens que je vais m'amuser. Tu vas crever !

• Essaie pour voir. Je ne te laisserai pas partir d'ici !

Je n'attends pas qu'il rétorque. Je n'ai pas que ça à faire aujourd'hui. Je ne voulais pas en venir aux mains, mais puisque cet ordure a tué Faye... Je suis obligé de faire justice à la place de la police. Et ça me contrarie, car j'ai horreur de ça. Pris d'une sérénité et d'un calme olympien, je me jette dans ses filets et engage le combat à mains nues.

Ses griffes sont acérées, mais je m'en fiche. Son pouvoir est puissant, mais le mien semble l'être tout autant. Il maitrise l'air, et moi la terre. Comment peut-il avoir l'avantage ? Mais ça marche aussi pour moi. Ce n'est pas si simple, mais il faut le mettre hors d'état de nuire. Et me transformer n'est pas prévu au programme.

Je ne fuirai pas ! Je ferai face à lui et je le vaincrai.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Luka Olsen
❅ Herboriste ❅
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 30/07/2018
Age : 33
Localisation : Herboristerie
Lun 15 Oct - 22:33
Can you help me?

Oui Sherlock, il n'était pas seul le maudit. Il avait un partenaire de crime sous la main, mais il semblait attendre pour agir. Celui que j'affrontais ne se laissait pas faire aussi facilement. J'adorais les défis cela dit. Je souriais de plus belle continuant à me battre utilisant Jason. Luka entrait en scène, il était temps qu'il se manifeste...

«Laisse-le moi ! Occupe-toi de l'autre. Exécution !»
«Parfait !»

Je le laissais à Luka tandis que je m'occupais de l'autre. C'était un petit stade II. Quel dommage, mais il savait se défendre le petit. Je donnais mes coups et il donnait les siens. À croire que... Non, il ne fallait pas que je me déconcentre ! Je secouais la tête en lui donnant un gros coup de faux en plein torse. Il reculait en criant de douleur. Il n'était pas mort. Pas encore. Il était résistant à mes attaques. Je fronçais les sourcils usant mes couteaux pour lui lancer dessus. Il tentait de se protéger et j'en profitais pour sauter par-dessus lui en lui donnant coup de faux pour lui séparer sa tête de son corps. Il est mort. Je retombais sur mes pieds observant son corps gisant au sol. Je n'allais pas déconcentrer Luka, donc je marchais vers les alentours pour cueillir des fleurs. Je me fabriquais une couronne de fleur.

Je prenais des petites branches qu'il y avait en y longeant les fleurs que j'avais trouvé. Je faisais tout ça assit en haut d'un arbre. Je balançais mes pieds dans le vide en fredonnant. Jason baignait sous le soleil, je n'avais pas peur que quelqu'un me le prenne, car il n'y avait personne aux alentours. Après un certain temps, je terminais ma couronne de fleur avant de la mettre sur ma tête en étant heureux du résultat. Je descendais de l'arbre reprenant Jason écoutant les sons. Le combat avait cessé. Je retournais à l'intérieur de la maison abandonnée retrouvant le maudits morts et Luka qui se tenait debout à ses côtés.

«Je dois avouer que je suis impressionné. C'est un compliment, bien évidement.»

Je jetais mon regard vers le trou. On ne pouvait pas laisser Faye là-dedans. Elle méritait une tombe digne de ce nom. Elle était quelqu'un après tout. J'inspire doucement avant de retourner dans le trou. Je regardais le corps inerte de la jeune femme. Elle a eut une mort horrible... Je la pris dans mes bras avant de la porter comme une poche de patate. Je suis peut-être petit, mais j'ai de la force dans mes bras. Je montais l'escalier qui menaçait de s'effondrer à chaque pas. Une fois en haut je regardais Luka.

«Il faudra enterré les deux autres corps et effacer toute traces de notre présence ici.»

Je portais le corps de Faye en dehors de la maison abandonnée avant de la déposer sur le sol posant à ses côtés Jason. Il allait veillé sur elle. Je gambadais vers le maudit que j'avais tué ramassant ses restes pour le jeter dans le trou de la maison et je poussais l'autre maudit dans le trou. Je m'arrangerais avec le reste tout à l'heure. Je retournais à l'extérieur essayant de trouver un petit coin pour le trou à Faye. Je trouvais une pelle et je commençais à creuser. Une fois que le trou fut assez profond, je prenais Faye et la posait à l'intérieur. Je prenais la couronne de fleur qui était sur ma tête dans de le poser sur la tête à Faye. Ça lui va nettement mieux. Luka me rejoignais.

«Quelques mots avant que j'enterre ?»

ft. Luka Olsen
Revenir en haut Aller en bas
Rowan Westfall
✘ Chasseur de Maudits ✘
avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 31/07/2018
Age : 22
Mar 16 Oct - 12:22

Can you help me ?

Il est agile le bougre ! Je ne vais pas m'en sortir aussi bien que la fois précédente. Combattre son espèce fait partie de mes attributions en tant que divin, mais le faire pour venger une chasseuse ? Dans quel pétrin me suis-je fichu moi ! Je l'avais avertie en la quittant au bord du lac, qu'il ne fallait pas qu'elle fasse n'importe quoi en l'occurrence. C'est fou ce que les humains écoutent quand ils sont bornés. À quoi bon les aider à les ramener sur le chemin de la clairvoyance si aucun d'eux refuse d'y aller ?

• Eh ! Quand vas-tu te décider à te battre sérieusement ?

Je n'ai pas besoin de mes ailes. Les avoir déployé aurait pu me servir dehors, mais le maudit ici présent veut profiter de l’exiguïté de ces décombres pour me battre. Il est stupide !

• Tais-toi l'ingrat ! Tu pollues mon oxygène.

Face à ces paroles, il enrage et me fonce dessus, toutes griffes dehors. Les choses sérieuses commencent enfin. J'attends le dernier moment et me décales sur la gauche, avançant mon pied pour le faire trébucher. La vieille ruse de l'ancien temps qui ne marche qu'une fois. Il se relève vite et charge de nouveau. Cette fois-ci, je ne peux pas l'éviter et me prend un coup de boule dans l'estomac. Aïe ! Il tente de me lacérer le visage. J'esquive de peu, sentant tout de même qu'il m'a effleuré. Un léger filet de sang quitte ma joue, se frayant un chemin le long de mon cou.

• Quand vas-tu te décider à crever ?

Pas aujourd'hui. Inutile de lui rendre la pareille, il n'en vaut pas la peine ce monstre. Je m'occuperai de ma blessure plus tard. Pris au ventre par une volonté maladive de lui ôter la vie, c'est à mon tour de lui foncer dessus. Je n'ai pas le temps de métamorphoser des pierres ou autres vagues de sable. Dans un endroit semi-clos comme celui-ci, ça ne servirait à rien. Mes poings me démangent. Faire du mal ne me dit rien, sauf s'il s'agit d'un gars comme lui. Je dois rester raisonnable, et ne pas sombrer dans une folie sans nom...



Le silence règne de nouveau dans la forêt. Mon corps affaibli par la lutte sort des décombres, sur le point de tomber dans l'herbe. J'y suis allé un peu fort cette fois. Mais je n'ai pas misé sur une quelconque vengeance. Ce n'est pas mon style. Je n'ai fait qu'aider Rowan. Rien de plus... Difficile de s'en convaincre hein Luka ? Je me retourne, observant le cadavre encore chaud du stade trois que je viens me rendre à Satan. Il va bien falloir le faire disparaître. Soupirant, je tourne les talons et me poste au dessus de la dépouille, écœuré par cette vision. Dans mon dos, je sens le garçon me rejoindre d'un peu plus loin, plutôt serein.

• Je dois avouer que je suis impressionné. C'est un compliment, bien évidement.

• Trop aimable.

Un léger ton sarcastique, j'en ai bien conscience. Mais je suis à fleur de peau, lessivé par cette bataille sans aucun sens moral. Rowan me quitte et s'engouffre dans le trou où doit se trouver Faye. Les bras croisés, je ferme les yeux et inspire, tâchant de retrouver mon calme d'antan. Plus je vieillis, plus il m'est difficile de procéder. Cela devient de plus en plus éprouvant avec le temps. Même si je sais que ce meurtre n'aura servi à rien. L'imbécile renaitra sous une autre apparence et recommencera ses méfaits. Quel gâchis... Comment peut-on autoriser ces êtres à s'élever aussi haut ?

• Il faudra enterré les deux autres corps et effacer toute traces de notre présence ici.

Je sursaute et observe le gamin avec sa comparse dans les bras. Ce qu'il peut m'agacer à camoufler son aura... Combien de fois m'a t'il fait le coup depuis ce matin ? J'acquiesce face à sa demande et le laisse quitter les décombres. Enterrer ces escrocs ? Hors de question. J'ai une meilleure idée.

Profitant d'être seul, je sors et fonce récupérer l'autre dépouille un peu plus loin. Rowan n'y a pas été de main morte avec ce type ! Il est couvert de sang. Ma main l'attrape par le pied et le traine jusqu'à la bâtisse à moitié démolie. Mon idée ? Mettre les compères dans le trou où se trouvait Faye et faire s'effondrer ce qui reste sur eux. Voilà...

Mon autre main se saisit de la cheville de mon adversaire. Je n'ai pas l'air fort à première vue, je pourrais les soulever sans le moindre effort. Ils ne méritent pas ce traitement de faveur. Haussant les épaules, je procède ainsi à leur ensevelissement post mortem et les jette dans le trou préconçu. Pressé d'en finir, je sors de là et me tourne face aux pierres encore debout. Mes mains se lèvent vers le ciel, j'inspire profondément et sens mon aura envelopper ce qui reste, dissociant chaque masse les unes des autres, décollant les minéraux en pleine lévitation. Assez joli à regarder, mais je n'ai pas que ça à faire. L'instant d'après, un léger bruit se fait entendre, à moitié happé par le souffle du vent. Il ne reste rien La preuve d'une éventuelle guerre ici n'est plus perceptible. Mission accomplie Luka.



Il me reste une chose à accomplir. Rejoindre le gamin et dire adieu à la chasseuse. Je pourrais m'en passer mais... Je faillirais à mon devoir de chérubin aguerri. Les mains dans les poches, je rebrousse chemin vers Rowan qui s'est déjà chargé de tout. On peut au moins lui donner le mérite d'être impeccable avec ses collègues.

• Quelques mots avant que j'enterre ?

• Non. Je ne connaissais pas Faye. Je n'ai que des reproches à son encontre. Enterre-la, et que Dieu préserve son âme.

Voilà, je n'irai pas plus loin. Ne voulant pas assister à son enterrement, je m'éloigne de Rowan et le laisse faire son office sans moi. Récupérer mon vélo est une priorité. Il faut bien rentrer à la boutique sans se faire détecter. Le remarquant à quelques mètres de la "tombe", je m'en saisis et pose mon fessier sur l'assise. Nous devons nous dépêcher, car j'ai un mauvais pressentiment tout à coup.

Je crois... que nous ne sommes pas seuls ici.
Revenir en haut Aller en bas
Luka Olsen
❅ Herboriste ❅
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 30/07/2018
Age : 33
Localisation : Herboristerie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Sauter vers :